Applications


Les deux principales applications potentielles:

Nouvelles plantations

La première application serait de planter du peuplier noir, avec sa diversité intraspécifique, dans des reconstitutions de bocages, des aménagements paysagers et des chantiers de stabilisation de berges. L’utilisation du peuplier noir sauvage serait une alternative au peuplier d’Italie, sur-représenté dans nos campagnes et nos villes, Alignement de peupliers d'Italie sur la rive gauche de la Saône à Macon (Saône et Loire)à silhouette remarquable mais monotone et à diversité génétique minimale (cultivar clonal). Ces plantations pourront être réalisées partout en France. Mais d’une part, le planter le long des rivières et des fleuves du Nord et du No d-Est de la France (Meuse, Meurthe, Moselle, Oise, Marne) permettrait de réintroduire cette espèce dans ces départements où il a disparu (voir carte de répartition en France). D'autre part, ces plantations pourraient être également couplées avec une fonction écologique d’épuration des eaux usées. Par exemple, en Bretagne, le peuplier noir pourrait être réintroduit le long des ruisseaux et canaux, pour une vocation paysagère et également d’épuration de nitrates.

Trois variétés trois variétés Populus nigra de mélanges clonaux dénommées "Loire plaine", "Rhin plaine", "Garonne plaine" sont inscrites au registre national des matériels de base des essences forestières et sont diffusées actuellement par six pépinièristes.

Sauvegarde des populations existantes

La seconde application serait de sauvegarder des populations reliques, menacées de disparitionJeune population de peupliers noirs sur la Loire entre Oudon et Champtoceaux (Loire-Atlantique) par les aménagements de l’homme. Une jeune population sur la Loire aval entre Oudon et Champtoceaux (à la limite des départements de Loire-Atlantique et du Maine-et-Loire) est actuellement mise en valeur, grâce aux efforts du CORELA, de Mission Bocage, du CPIE Loire et Mauges, du SMN et du PNCRG du peuplier noir.