Diversité du peuplier noir, espèce patrimoniale de la ripisylve ligérienne dans le cadre de la conservation in situ des ressources génétiques de cette espèce (2005-2007)


Thème

Conservation des ressources génétiques du peuplier noir

Mots-clés

Populus nigra, conservation, inventaire, diversité génétique

Animateur du projet

Marc Villar

Laboratoire, organisme porteur

INRA- Unité de Recherche Amélioration, Génétique et Physiologie Forestières

Laboratoire(s), organisme(s) partenaire(s)

Gestionnaires d’espaces naturels (Réserves Naturelles), et le Pôle National des Ressources Génétiques Forestières de Guémené-Penfao

Sources de financement

Région Centre (Soutien de programme INRA – Région Centre)

Descriptif du projet

Ce travail de recherche entre dans le cadre de la gestion durable de la Forêt et notamment des forêts particulières qui bordent les cours d’eau : les ripisylves. Ces forêts alluviales renferment une abondante biodiversité liée à la richesse de leurs habitats et jouent un rôle fondamental dans le fonctionnement écologique des cours d’eau. Le maintien de ces forêts riveraines dépend d'un renouvellement des individus suffisamment important pour compenser la mortalité dans les différentes classes d'âge. Ces différentes classes d'âge sont aussi très importantes pour le maintien de la diversité de la faune et de la flore associées. La conservation de la ripisylve sauvage de la Loire devient un enjeu majeur pour la Région Centre dans le Val de Loire inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il devient nécessaire de mieux comprendre le fonctionnement de cet écosystème particulier afin de pouvoir le transmettre intact aux générations futures.

Ce projet porte sur la compréhension des mécanismes de régénération de la ripisylve et la caractérisation de certains caractères adaptatifs (phénologie, résistance aux agents pathogènes, tolérance au stress hydrique, ...).

Ce projet comprend également un ensemble de travaux sur la biologie de l’espèce, comprenant les caractéristiques de la floraison, le suivi de dispersion des graines et le suivi de l’installation de jeunes semis sur plusieurs années en fonction de la dynamique de la Loire et notamment de son niveau de nappe, de sa mobilité et de la variation de son débit.

Ce projet rassemble acteurs de la recherche et gestionnaires de terrain de deux réserves naturelles de la Région Centre celle de St Mesmin et du Val de Loire. Ce travail de recherche entre également dans le cadre du programme national de conservation des ressources génétiques de cette espèce.