Glossaire


A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

  

- A -

 

ADN : Acide désoxyribonucléique. Constituant essentiel des chromosomes, support moléculaire de l’information génétique. Le contenu de cette information est le message codé dont le décryptage conduit à la synthèse de toutes les protéines de l’organisme. La molécule d’ADN est constituée de deux brins en double hélice, constitués chacun d’un enchaînement de nucléotides.

Allèle : l’une des formes particulières (ou valeur) que peut prendre un même gène, déterminant ainsi l’un des états possibles du caractère codé par ce gène. Les allèles occupent le même emplacement (ou locus) sur chacun des 2 chromosomes d’une même paire (chromosomes homologues).

- B -

 

Broussin : Les broussins sont des excroissances ligneuses apparaissant sur le tronc ou sur les branches de certains arbres, dont le peuplier noir.

- C -

Chloroplaste : organite des cellules végétales contenant la chlorophylle et siège de la photosynthèse.

- D -

Dioïque : Plante ayant des fleurs mâles (à étamines) sur un pied et des fleurs femelles (à pistil) sur un autre pied.

Diversité génétique de Nei : taux d’hétérozygotie ou moyenne des fréquences des hétérozygotes observées à chacun des locus étudiés. Ce paramètre fournit une bonne estimation de la variabilité génétique de la population à condition toutefois que les individus de cette population se reproduisent au hasard.

Diversité intraspécifique : ensemble de différents variants génétiques observés dans un ensemble d’individus d’une même espèce.

- E -

eutrophisation : Enrichissement excessif, naturel ou accidentel, d'un milieu aquatique en éléments nutritifs, essentiellement en phosphore et en azote.

- F -

 

- G -

Génotype : Ensemble des constituants génétiques d'un organisme, qu'ils soient exprimés ou non.

- H -

Hétérozygote : se dit d’un individu qui possède pour un gène donné deux allèles différents.

Homozygote : se dit d’un individu qui possède pour un gène donné les mêmes allèles aux mêmes loci.

Hybride interspécifique : individu issu de reproduction entre deux espèces différentes (peuplier hybride euraméricain : hybride interspécifique entre Populus deltoides et Populus nigra)

- I -

Insecte phytophage : insecte qui se nourrit à partir de végétaux (insecte phyllophage : qui se nourrit de la feuille des végétaux).

- J-

 

- K -

 

- L-

Locus (pluriel : loci) : emplacement physique précis sur un chromosome, occupé par un gène donné.

- M -

Marqueur chloroplastique : marqueur moléculaire qui met en évidence la variabilité existant au niveau des molécules d'ADN chloroplastique.

Marqueur mitochondrial : marqueur moléculaire qui met en évidence la variabilité existant au niveau des molécules d'ADN mitochondrial.

Marqueur nucléaire : marqueur moléculaire qui met en évidence la variabilité existant au niveau des molécules d’ADN nucléaire.

Microsatellite : portion de la chaîne d’ADN constituée de répétitions de motifs composés de 1 à 4 nucléotides, les répétitions pouvant varier de quelques unités à plusieurs dizaines. Les microsatellites sont des régions très polymorphes de l’ADN, qui constituent donc des marqueurs génétiques très puissants.

Mitochondrie : organite du cytoplasme des cellules où se déroule la respiration cellulaire. Le génome mitochondrial est transmis par le parent femelle chez la plupart des arbres feuillus et résineux.

Multiplication végétative : multiplication d'une plante qui se fait par un élément de l'appareil végétatif (marcottage, bouturage, greffage, etc.). Toutes ces formes de multiplication végétative constituent un moyen rapide et efficace d'envahir un milieu de vie sur de courtes distances. La multiplication végétative est donc un phénomène naturel, mais qui est souvent utilisé par l'homme pour cloner les végétaux (bouturage, marcottage, ...).

- N -

 

- O -

 

- P -

Parc à pieds-mères : dispositif de pépinière visant à conserver sous forme d’arbres nanifiés (et rajeunis par recépage tous les ans) des copies végétatives d’individus.

Pédicelle : sorte de petit rameau portant la fleur ou le fruit.

Peuplier hybride : peuplier issu de croisements artificiels entre deux espèces (voir aussi hybride interspécifique).

Phénologie : la phénologie est l’étude de l’influence des conditions climatiques sur les phénomènes périodiques de la vie végétale. Les observations phénologiques peuvent porter sur divers phénomènes, et consistent à en relever la date de début et la durée : débourrement des bourgeons à feuilles, floraison, fructification, maturation des fruits, chute des feuilles …

Phénotype : Ensemble des caractères observables d'un organisme. Le phénotype correspond à la réalisation du génotype (expression des gènes) mais aussi des effets du milieu et de l'environnement.

Populetum : Espace boisé contenant des peupliers, soit sous forme de peupleraie naturelle ou artificielle.

Polymorphisme : variabilité d’origine génétique présente dans les populations dues à la présence de plusieurs allèles en un locus donné.

Phytoremédiation : ensemble de technologies utilisant les plantes pour réduire, dégrader ou immobiliser des composés organiques (naturels ou de synthèse) polluants du sol, de l’eau ou de l'air provenant d'activités humaines. Cette technique permet également de traiter des pollutions inorganiques (éléments traces métalliques (ETM), radionucléides).

- Q -

 

- R -

Rhytidome : structure faite de cellules mortes constituant, avec des cellules et tissus vivants, l’écorce des arbres.

Ripisylve : terme utilisé pour désigner les forêts riveraines des cours d'eau. Pour les écologues, la ripisylve désigne la forêt à bois tendres, c'est-à-dire les communautés pionnières et post-pionnières étroitement inféodées à la proximité de la nappe phréatique et à la fréquence et la durée des inondations.

- S-

Système d'Information Géographique (SIG) : C'est un outil informatique permettant d'organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, ainsi que de produire des plans et cartes. Ses usages couvrent les activités géomatiques de traitement et de diffusion de l'information géographique.

- T -

Têtard : le têtard est un arbre dont le tronc est coupé à quelques mètres de haut, dans son jeune âge, pour provoquer à ce niveau l’apparition de rejets. Les rejets sont à leur tour sectionnés régulièrement à leur base. Ces coupes successives au même endroit forment des bourrelets qui, par leur accumulation au cours du temps, font grossir la tête du tronc. Les rejets des arbres taillés en têtard sont situés en hauteur, ce qui les protège des dents du bétail et de l’eau dans les zones inondables, tout en étant assez bas pour être faciles à récolter (tiré de "Arbre en Question", Société française d’Arboriculture, CAUE 77).

- U -

 

- V -

Variant génétique : synonyme de mutant dans le cas où la variation est héréditaire.

Verticille : L'ensemble des feuilles ou des branches insérées à la même hauteur porte le nom de verticille

- W -

 

- X -

 

- Y -

 

- Z -