Réalisations


Dans le cadre de contrats d'élevages avec des pépiniéristes locaux, des populetums ont été réalisés à partir de plusieurs centaines de plants de peuplier noir, avec comme objectif la sauvegarde de l’espèce et de sa diversité locale :

  • populetum de FondoirePopuletum de Fondoire (Vienne)

    220 peupliers ont été installés dans ce populetum au printemps 2012.

    Communauté de Commune du Pays Loudunais (V. Aguillon)

  • Populetum Iles du Haut-Rhône (Ain)

    430 peupliers du haut bassin du Rhône ont été installés dans ce populetum au printemps 2011. (J.M. Mériaux; C. Desplanque -ONF)

    Préservation du peuplier noir dans la réserve naturelle régionale des îles du Haut-Rhône.

  • Parc à pieds-mères du Grand Parc Miribel Jonage (Rhône)

    Un parc à pieds-mères de 100 peupliers noirs locaux a été installé au printemps 2011, à partir de boutures fournies par le Pôle National des Ressources Génétiques Forestières ( anciennement CNBF) de Guémené Penfao. A partir de ce parc, le service des Espaces Verts prélève des plants pour reconstituer des bosquets de peuplier noir dans ce grand espace naturel de la région lyonnaise. ( Société Segapal, C. Crepet)


  • l’étang des Charmilles à Mesves-sur-Loire (département Nièvre et de la région Bourgogne)

    Le 11 avril 2009 la plantation de onze peupliers noirs aux abords de l’étang des Charmilles à Mesves-sur-Loire a marqué la concrétisation d’une collaboration entre divers partenaires. Lire la suite

  • Brives Charensac (Haute-Loire)

    Le SICALA de Haute-Loire a réaménagé 8 km de berges proche de cette commune. 130 plants ont été acheminés en décembre 2007 sur ce site provenant d’individus de Goudet (Haute-Loire) et de Bas-en-Basset (Haute-Loire).

  • Communauté d’Agglomération de Saumur (Maine-et-Loire)

    Huit individus des environs de Saumur de la Collection nationale ont été fournis à la pépinière de végétaux locaux de Saumur. Cette espèce fait partie d’un ensemble de 23 espèces locales recensées et utilisées pour la reconstitution de la ripisylve de la rivière du Thouet.

  • Réserve Naturelle Nationale de la Vallée d’Eyne en Cerdagne (Pyrénées-Orientales)

    Sous l’impulsion de Michel Baracetti, ancien conservateur de la Réserve, un programme d’étude de diversité et de rajeunissement des peupliers noirs de ce site a été entrepris en 2004, par la récolte de 40 individus du bocage. Une étude génétique (moléculaire) et morphologique (tous de sexe mâle) de ces individus a montré que ces arbres étaient des copies végétatives, vraisemblablement réalisées par les paysans locaux, d’un seul clone. D’une part, à partir de ce constat, le conservateur a de nouveau prospecté en Cerdagne, notamment dans la vallée de la Sègre. Ce matériel a été récolté, multiplié et élevé à la pépinière de Guémené-Penfao. D’autre part, 80 plançons de la Réserve Naturelle Nationale de Nohèdes ont été acheminés en mars 2007, puis plantés.

  • Ville de Strasbourg (Bas-Rhin)

    Au printemps 2007, 15 plants de peuplier noir du Rhin ont été acheminés de Guémené-Penfao, puis plantés dans un parc urbain de la Ville, sous l’impulsion de Christian Meline, du service des Espaces Verts. 300 autres plants ont également été fournis fin 2007.

  • Belleville-sur-Loire (Cher)

    300 peupliers noirs d'origine ligérienne ont été plantés en décembre 2006 sur un terrain d'un site Natura 2000, proche de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (financement EDF). L'objectif est double: conservation ex situ et support pédagogique de description de la diversité génétique par les animateurs de la maison de Loire de Belleville sur Loire.

  • Les gaves des Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées

    Un vaste projet a débuté en 2006 dans le cadre de la sauvegarde du peuplier noir dans ces vallées. Une première récolte de boutures par Olivier Forestiergaves de Pau- boutures de peuplier de la Pépinière forestière de l’Etat de Guémené-Penfao a été réalisée sur 70 individus en février 2006. Après multiplication et élevage, 250 boutures ont été replantées au printemps 2007 sur plusieurs sites entre Tarbes et Bagnères-de-Bigorre. Ce travail a été réalisé en collaboration avec les ONF (agences départementales de Pau et de Tarbes), la CATER 65 et le technicien de rivière de la Communauté de la Haute-Bigorre. En février 2007, 61 individus ont été recoltés dans d’autres vallées pour d’autres plantations.

    Une fiche d'information sur le peuplier noir a été réalisée par l'ONF de l'agence départementale de Pau pour promouvoir son implantation dans les forêts alluviales du bassin de l'Adour.

  • Rivière Meuse en Belgique

    Dans le cadre d’une collaboration avec An van den Broeck, Ingénieur à l’Institut pour la Nature et la Forêt à Grammont en Flandres (Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek, Geraardsbergen, Belgique) et d’un projet de réintroduction du peuplier noir sur la Meuse (entre la Belgique et l’Allemagne), des boutures de 80 individus du Rhin ( les Réserves Naturelles Nationales françaises de l'île de Rhinau, d'Erstein et l'île du Rorhschollen) ont été envoyés au printemps 2005 pour élevage et plantation. Les plantations ont été réalisées fin 2008.

  • Cérans-Foulletourte (Sarthe)

    Un projet modeste a été réalisé par la plantation d’une dizaine de plants autour de la chapelle du Léard au printemps 2004.

  • Zone conchylicole de Briqueville-sur-Mer (Manche)

    Un architecte paysager a souhaité, lors de la création de cette zone industrielle, planter autour de ce site du peuplier noir autochtone. Il s’est adressé à Olivier Forestier du Pôle National des Ressources Génétiques Forestières de Guémené-Penfao. En accord avec le Programme National de Conservation des Ressources Génétiques du peuplier noir, quatre peupliers noirs de la Manche ont été identifiés, des boutures ont été récoltées en février 2002 et multipliées, puis des plants ont été élevés à la pépinière Forestière de Guémené-Penfao. Début 2005, 280 plants ont été acheminés sur site puis plantés par la DDAF de la Manche.