Variétés


Réglementation actuelle

Actuellement de nombreuses demandes de plantation en peuplier noir émergent. Ces plantations ne sont pas à finalité de production de bois, comme pour les variétés hybrides classiques. Mais elles se placent dans un contexte de revégétalisation de berges et d’aménagements paysagers. Dans un futur proche, elles pourront concerner des actions de phytoremédiation, de protection des sols et d'amélioration de la qualité des ressources en eau.

Une nouvelle directive européenne (N°1999/105/CE) concernant la commercialisation des Matériels Forestiers de Reproduction (MFR) est entrée en vigueur dans l'Union Européenne le 1er janvier 2003. Elle a été transposée en droit français le 10 octobre 2003. Ainsi, pour commercialiser du peuplier noir, il faut que les individus ou variétés aient été homologués par les instances de l’Etat.

Auparavant (avant 2009), si un demandeur passait une commande chez un pépiniériste privé pour du peuplier noir pur, le demandeur avait le choix uniquement entre deux variétes homologuées de peuplier noir : les Variétés "Italica" et "Vereecken". Ce sont deux variétés non autochtones, qui présentent une silhouette élancée caractéristique et qui sont sur-représentés dans les paysages agricoles et urbains pour le premier. Ces deux clones, bien que de forme et de croissance correctes ne permettent pas de répondre aux objectifs de biodiversité et de protection des ressources génétiques locales.

Quatre variétés de Peuplier noir homologuées

C'est pour cela que le programme a porté son effort à partir de 2008 sur la création de variétés destinées aux différents bassins riverains français. Actuellement, quatre variétés variétés Populus nigra de mélanges clonaux dénommées "Loire plaine", "Rhin plaine", "Garonne plaine" (homologuées en février 2009) et "Seine plaine" (homologuée en avril 2014) sont inscrites au registre national des matériels de base des essences forestières (arrêté du 26 janvier 2009, publié au Journal officiel le 12 février 2009). Huit pépinièristes assurent leur diffusion.

Le Programme National de Conservation des Ressources Génétiques peut répondre à des opérations ciblées et locales, en autorisant la multiplication et la plantation à titre dérogatoire sous le couvert de la valorisation des ressources génétiques, avec le contrôle de la Commission du CRGF et du CNBF de Guémené-Penfao. C'est dans ce cadre que plusieurs réalisations ont été effectuées à ce jour.